Voyager loin

Ceci n’est pas une question juste comme ça, c’est une réflexion qui m’habite depuis la venue au monde de Titou. C’est une question à laquelle je n’ai pas de réponse. J’oscille entre le oui et le non, plus souvent dans la zone du oui un peu…

Attention je pose la question du voyage lointain, dans une culture différente, celui qui met une claque que soit on adore soit on déteste. Et la question est générale et concerne plus les voyages réalisés à partir du moment où les souvenirs s’installent. Bien sûr s’il est dans son plus jeune âge il ne se souviendra pas de ces aventures, on ne voyage donc pas pour lui mais avec lui. Il suit ses parents globe-trotteurs dans leurs voyages. Puis vient un âge où l’enfant exprime des intérêts propres, des envies bien à lui. Là mon Titou est à fond dans les moyens de transports, donc pour lui le trajet en voiture ou en tramway c’est le pied ! Alors je ne vous parle pas quand il a pris l’avion c’était la grande joie. Mais j’imagine qu’un jour il aura sa période dinosaures et château fort (j’espère j’adore). L’emmènerai-je dans les musées et visiter les châteaux ? Oui bien sûr, j’ai hâte qu’il découvre tout cela. Mais quand il sera attiré par les animaux de la savane et par les glaciers l’emmènerai-je en Tanzanie ou au Népal ? Bien sûr il y a la question de l’aspect financier et sécurité mais si je le pouvais, le ferai-je ?

La liste des « pour » voyager loin avec ses enfants

Elle est immense bien-sûr. Un enfant qui vadrouille sera généralement plus flexible, il s’adapte aux repas, aux divers logements, aux lieux variés. Il va rencontrer plein de personnes avec une couleur de peau différente, des traits et des morphologies variés ce qui le sensibilisera aux diverses beautés du monde et non à une norme standard aseptisée et monotone. Il goûtera des mets aussi nombreux qu’étonnants lui ouvrant les papilles sur de nombreux goûts et il sera prêt à manger des insectes sans sourciller. Il va dormir partout, dans des transports, des tentes, des auberges, chez l’habitant et parfois même en chambre cosy. Et avoir un bon sommeil c’est capital. Il sera habitué aux sons de diverses langues, plus aptes à les imiter et à les parler. Il sera conscient que son modèle de société n’est pas le seul, ni le meilleur, ni le pire. Il en appréciera les avantages et réfléchira pour faire évoluer les inconvénients. comprenant les enjeux du monde moderne, sa complexité et la pauvreté des raccourcis idéologiques. Avec tout cela on peut espérer un adulte ouvert, curieux, respectueux.

Bon avec tout ça, carrément, voyageons loin !

 

L’idée du capital émerveillement

Mais bien sûr rien n’est jamais simple. Je ne peux m’empêcher de penser qu’on a tous un capital émerveillement qu’il faut soigner, entretenir, chouchouter pour ne pas trop l’entamer et finir blasé. On a tous rencontré au cours de notre vie quotidienne ou lors des voyages des nomades qui ont tout vu, tout fait, pour qui s’était mieux avant ou ailleurs. Ceux qui collectionnent les pays comme autant de trophées mais qui ne ressentent plus d’émotions. Car ce qui fait un voyage, les miens en tous cas, c’est l’émotion, d’une rencontre, d’un goût, d’un paysage. On a tous connu quelqu’un qui voyage pour le boulot et qui rêve d’une maison en Ardèche. Si à 17 ans tu as vu les continents, vas-tu chercher encore ailleurs ou regarderas-tu le globe d’un air las ? Cette idée peut-être reformulée sous la forme d’une question : s’habitue-t-on au dépaysement ? Et je pense que oui, malheureusement pourrions-nous regretter. Le voyage c’est un peu comme une drogue, on a connu un grand kif, des grands trips et on part et on repart à la recherche de cette émotion originelle. Alors peut-être faut-il préserver ce capital en commençant par faire explorer au petit voyageur les curiosités de sa localité, de son pays, de son aire culturelle pour qu’il soit riche de tout cela en allant à la rencontre des autres. Pour qu’il soit prêt à voyager, à barouder par lui-même quand le moment sera venu.

Le monde est vaste et chaque voyage unique donc il y a quand même peu de chances que nous ayons baroudé sur tous les continents avant qu’il soit grand mais je souhaite qu’il connaisse sa claque comme j’ai connu la mienne.

Je ne sais pas ce que je ferai, Titou connait le road-trip en France, en Espagne et la Colombie (pour le mariage d’amis). Je l’ai observé aussi curieux d’un crabe royannais que de perroquets colombiens. Je ne sais pas ce que je ferai, selon ses envies, les nôtres, les circonstances. Alala être parent quel voyage de fou !

A lire sur le sujet voyage et enfants

Pour les récits d’expérience et les conseils pratiques je vous invite à lire les articles suivants :

Un récit sur le voyage et la paternité très beau de Cédric (From Ukon) qui est récemment entré dans le club.

L’expérience d’Aurélie, Madame Oreille qui a beaucoup voyagé avec son bébé.

Aussi un article complet sur le thème bébé voyage avec pleins de conseils pratiques de Lydia de Nowmadz.

Une famille auvergnate voyageuse à pied et à vélo Caroline, Cédric, Manon et Hugo, à suivre.

Et pour s‘équiper en bon matériel la boutique des petits baroudeurs.

Une réflexion sur “Voyager loin

  1. Bon, je squatte encore ici 😀
    En plus, encore pour dire que je suis entièrement d’accord avec toi, surtout sur la partie du capital « émerveillement ». On a pour projet d’aménager une camionnette avec laquelle on rêve de parcourir le pays et le monde. Et j’imagine forcément les enfants avec nous dans ces projets là mais est-ce qu’ils accrocheront ? En fait, même s’ils ne nous le montrent pas, je suis sûre que ça les marque quelque part et que ça sème des petites graines pour plus tard.
    Et puis la perspective de vivre des petites galères tous ensemble, je me dis que ça resserre des liens et que ça rapproche les membres d’une famille. Bref, j’ai hâte !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s