Working mum

Dans le petit monde des mamans il y a pleins de clans. Bien sûr on fait toutes partie du même monde merveilleux de la parentalité mais comme dans tout il y a des tendances à classer les gens selon des critères qu’ils ont en commun. On trouve donc en vrac : les allaitantes versus les biberonnantes, les adeptes de l’éducation dite classique versus ceux de celle dite « bienveillante », les primipares versus les multipares (exemples de mots mots qu’on apprend dans les bouquins de grossesse 😉 ) et, les workings mums versus celles à la maison.

Mon choix ton choix

Il y a un truc qui m’a toujours laissé perplexe c’est qu’à partir du moment où tu es enceinte, ton corps ne t’appartient plus mais il appartient à la communauté. On te touche, on te donne des conseils non demandés et on te juge. Et ça continue après la naissance. Et ce n’est pas discret, non non c’est souvent frontal, parfois brutal. Mais oh, laissons-nous vivre, respectons-nous, soyons ouvertes entre mamans. Déjà que ce n’est pas simple, il faut en plus composer avec nos pairs (enfin mères plutôt ah ah, tu l’as ? … bref.) Il est pourtant aisé de voir que ce qui convient à l’une peut ne pas convenir à l’autre, question d’environnement, de vécu, de personnalité etc.

Mon travail mon équilibre

J’écris cet article non pas pour faire l’apologie dans un sens ou dans l’autre mais pour témoigner. Pour mon grand j’ai repris le travail à 100% dès la fin du congé maternité. Et j’en avais besoin. Cela a été quasiment salvateur car être à l’appartement H 24 ne me convenait pas du tout. Je n’étais pas bien et retourner travailler m’a fait le plus grand bien. Idem pour Noah, j’ai repris dès la fin du congé maternité mais à 80% selon un rythme mensuel en accord avec mon employeur. J’ai l’immense chance d’avoir un travail qui me passionne et est en accord avec mes valeurs et d’avoir une certaine liberté d’organisation. Quand j’y suis j’y suis à fond et quand je suis avec mes enfants je suis entièrement avec eux. C’est mon fonctionnement. J’ai appris à le connaître et à le respecter et je suis profondément persuadée que je suis une meilleure maman comme ça (et une meilleure employée d’ailleurs).

1000 km/h

Je ne te cache pas que je cours tout le temps, je suis à l’arrache sur tout et j’ai l’impression de ne rien vivre à fond. Mais au fond je crois que j’adore ça, le tourbillon de la vie, voir les mois défiler comme des secondes. Je sais qu’un jour je me dirai que je n’ai pas assez pris le temps, que j’ai fait trop de choses trop vite. Mais j’aurais eu 1000 vies, sans concessions et avec 1000 arrangements, en montagne russe émotionnelle parce que je suis comme ça. Parce que oui, je suis comme ça et ça me va. Ôde à moi, ôde à vous les mamans !

Bon cet article était au départ écrit dans le cadre d’un partenariat, c’est devenu n’importe quoi mais je l’aime bien donc je le garde :). On a testé cet été les petits pots Smileat. Bah oui en tant que working mum je ne prends pas toujours le temps de cuisiner et j’achète des petits bios à mon bébé c’est caricatural mais c’est vrai. Et il sont vraiment vraiment top. Leur argument c’est de dire qu’ils sont les plus proches des petits pots maison et ça aussi c’est vrai. Ils invitent aussi à goûter et ils sont très bon. Le pomme orange est mon préféré – miam. On les trouve chez Bio c’bon et chez Bebitus.

Voilà, peace and love mes sœurs, we run the world alors autant mettre la bienveillance au cœur de toutes nos relations.

3 réflexions sur “Working mum

  1. Je ne travaille pas, mais ce n’est pas vraiment par choix. Suite à une mutation de mon Mégamoy je l’ai suivi enceinte de Micro, j’en ai profité pour… profiter de mes 3 microbes.
    Ce n’est pas pour autant que je ne veux pas retravailler, ce que je ne veux pas en revanche c’est ne pas me lever avec plaisir le matin.
    Donc c’est parti pour une reconversion qui prendra le temps que ça prendra, en attendant je vois mes enfants grandir. Et je vois bien que ça peut être difficile à comprendre pour certains (notamment dans l’environnement familial très proche). Et bien tous ceux à qui cela ne plaît pas, je les emm***. C’est ma vie ! Tu aimes ton travail ? Quelle chance ! C’est TA vie. Ce que peuvent penser les autres (qui n’ont rien d’autre à faire que d’avoir un avis sur tout) n’est rien à côté de ton équilibre.
    Bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s