To blog or not to blog ?

Au début cet article s’appelait I’m no blogueuse… Puis j’ai changé car je le trouve nul. Pire j’en ai honte car je ne veux pas participer au blogueuse bashing en vogue. Moi la première j’adore imiter la blogueuse avec une voix aïgue et un air à l’ouest « Saaaalut, j’espère que vous allez biiiiien », mais en fait… Si je sais que c’est une phrase récurrente c’est que je regarde, et si je regarde c’est que j’aime bien, et si j’aime bien pourquoi est-ce que je me moque de quelque chose que j’aime bien ? Vous avez 3 heures…

En vrai je ne me considère pas comme une blogueuse. Je suis une femme, une maman qui se lâche de temps en temps derrière son clavier mais nope je ne suis pas une blogueuse. Etre blogueuse pour moi c’est suivre une ligne éditoriale, être hyper présente, écrire régulièrement. Bref c’est une passion ou un travail (oui oui un vrai travail) qui demande du sérieux, de la concentration, de la créativité et de la réactivité.

Et avec mon petit blog je refuse de me mettre la moindre pression. La plupart de mes articles n’ont pas vraiment de fil rouge (celui là non plus d’ailleurs 😉 ), je suis à l’arrache sur le rythme des publications, j’ai honoré les quelques partenariats  mais pas toujours à l’heure et je le dis à ceux qui frappent à ma porte – et étrangement certains ne reviennent pas :). Au passage je remercie ceux qui me font confiance en toute connaissance de cause car si je dis oui je suis sérieuse. Fin de la page publicitaire. Ah oui et je n’ai pas de MacBook !

Mais j’aime bien raconter mes bêtises dans mes articles à la con, faire des sélections de shopping, décrire mes avancées et recul dans la green life, partager mes plans kids friendly en Auvergne et ailleurs etc sur les Internets donc je tiens bien un blog. Et donc selon le Larousse je suis bien blogueuse peu importe la régularité ou la profondeur de mes articles.

Finalement blogueuse ou pas blogueuse, on s’en fou, je m’éclate, je me défoule, je me fais plaiz’. Et c’est ça qui compte. Et je compte bien continuer car cet espace est devenu un peu mon confident, mon psy, mon exutoire et les gens qui passent pas ici ou là sont de vrais soleils du quotidien. Parce qu’on parle souvent des haters sur le net mais il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup plus de lovers. Aller, cœur sur vous les zamis.

Crédit de la photo en une : Helena Lopes

3 réflexions sur “To blog or not to blog ?

  1. Je vois les choses un peu pareil. Je n’ai aucun sentiment négatif vis à vis de la blogosphère, simplement je ne me sens pas y appartenir. J’ai bien du mal à me dire que je suis une « blogueuse » et franchement se le dire ou pas, ne change rien. Comme toi j’écris pour le plaisir, cest-tout !

    J'aime

  2. Mais oui, continues, et ne te casses pas la tête! Quand il y a de la gêne y’a plus de plaisir (ou pour paraphraser la version actuelle : si ça vous gêne…ben c’est la même!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s