Parents

Comment déclarer les frais de crèche aux impôts ?

Les frais de garde d’enfant en crèche représentent souvent un poste de dépenses conséquent dans le budget des parents. En plus des aides de la CAF, il existe heureusement d’autres aides étatiques allant dans ce sens. Parmi elles, on retrouve les déductions d’une partie des dépenses liées à la garde des enfants en crèche via un crédit d’impôt.

Frais de crèche et crédit d’impôt : fonctionnement simplifié

La législation permet à toutes les familles de bénéficier d’un crédit d’impôt sur les frais de garde de leurs enfants à charge, de moins de 6 ans. Cet allégement est toujours valable même en cas de garde à l’extérieur du domicile, comme auprès d’un établissement d’accueil du jeune enfant ou auprès une assistante maternelle. A noter qu’un crédit d’impôt différent s’applique pour les enfants gardés par une nounou à domicile.

Lire également :

Les dépenses qui sont concernées par le crédit d’impôt sont celles qui sont réellement affectées à l’enfant en crèche. Sont donc à exclure les aides de la CAF et de l’employeur, et les frais de repas.

Mode de calcul du crédit d’impôt pour les frais de crèche

Le crédit d’impôt attribué aux parents pour une garde d’enfant dans une crèche correspond à 50% des montants versés. Le Service public indique toutefois des seuils à ne pas dépasser :

Lire également :

  • Pour des frais de garde, la somme maximale ouvrant droit au crédit d’impôt est de 2300 euros ou 1150 euros pour un enfant en garde alternée ;
  • Pour le crédit d’impôt, la somme maximale est de 1150 euros ou 575 euros pour une garde alternée.

Si l’enfant est placé en micro-crèche et que le parent touche l’aide du Complément de libre choix du mode de garde (CMG) de la CAF, il est important de ne pas oublier de le déduire des frais de garde avant de faire la déclaration.

Illustration

Mr et Mme Lemarchand ont dépensé un montant total de 4500 euros l’année, pour la garde de leur enfant dans une micro-crèche. Ils ont pu bénéficier du CMG grâce à la CAF, pour un montant de 3500 euros l’année.

Pour déterminer la somme qu’ils ont à déclarer pour leurs frais de garde en crèche, il suffit de déduire de la somme totale le CMG, soit en suivant le calcul suivant : 4500 – 3500 = 1000 euros.

Ils peuvent alors déduire de ce montant 50%, soit 1000 x 50% = 500 euros. La famille Lemarchand peut alors déclarer 1000 euros pour les frais de garde d’enfant avec un crédit d’impôt de 500 euros.

Crédit d’impôt pour une garde d’enfant en crèche : comment faire la déclaration ?

Pour la déclaration, il est nécessaire d’être très prudent lors du remplissage. Il est important de connaitre l’existence du crédit d’impôt, mais surtout savoir comment le faire. Avec la déclaration en ligne, il est encore plus facile de se tromper et de passer à côté des détails importants.

Première étape, il consiste à remplir la case 7GA pour son premier enfant, 7GB pour le second et ainsi de suite. Il est nécessaire de bien prendre le temps de détailler les frais pour contourner le plafonnement. Pour les gardes alternées, c’est dans les cases 7GE (7GF et 7GG pour les suivants), qu’il faudra remplir. C’est au fisc de procéder à l’abattement de 50%.

Illustration

Mr Lemarchand a payé 1500 euros de frais de garde pour son premier enfant et 1200 euros pour son second, pour l’année 2021. Pour sa déclaration de 2022, il devra indiquer 1500 euros en 7GA et 1200 en 7GB. Son crédit d’impôt sera alors de 750 euros + 600 euros, soit 1300 euros de moins à payer. L’erreur serait d’indiquer le total de 2700 euros dans la case 7GA. Le plafonnement s’applique alors et le fisc ne retient qu’une base de 2300 euros.

A noter que les cases 1GA et suivants n’apparaissent pas toutes seules. La déclaration de l’enfant à charge ne suffit pas, il faut cocher la case « réductions et crédits d’impôt ». Ce n’est qu’à cette étape que les cases 7 vont s’afficher.